Surface de plancher, comment la calculer ?

Surface de plancher, emprise au sol, SHON, SHOB, surface taxable… Mais qu’est ce c’est que toutes ces surfaces ? On s’y perd !

Je vais vous aider, dans ce blog, à vous y retrouver : Commençons aujourd’hui par la surface de plancher.

Quand en avons nous besoin ?

La surface de plancher vous sera demandée lors de la demande de permis de construire ou de la déclaration préalable de travaux.

Elle se substitue aux anciennes surface hors œuvre brute (SHOB) et surface hors œuvre nette (SHON), et est destinée à simplifier le calcul des surfaces prises en compte.

Comment calculer la surface de plancher?

Elle se calcule en deux fois, d’abord les parties constitutives, puis en soustrayant les parties déductibles de la surface de plancher.

Surface de plancher = surfaces parties constitutives du bâtiment  – (somme des surfaces déductibles)

1. Calculer la surface des parties constitutives

Parties constitutives du bâtiment : Additionnez les surfaces mesurées au nu intérieur des murs de façades de tous les niveaux (sous-sol, rez de chaussée et étage) comme représentée ci-dessous en vert.

surface constitutive
Surfaces des parties constitutives

2. Soustraire la somme des surface déductibles

Sont à déduire

  • les vides et les trémies des escaliers et ascenseurs (schéma 1)
  • les surfaces dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1.80 m (y compris la surface sous un escalier jusqu’à 1.80 m de hauteur, cf schéma 1 pour ce cas particulier) (schéma 2)
  • les surfaces de stationnement des véhicules, motorisés ou non (schéma 3)
  • les combles non aménageables, c’est à dire les combles dont la charpente empêche tout aménagement (schéma 4)
  • dans les immeubles collectifs : les locaux techniques et les caves/celliers desservis par des surfaces communes.
  • dans les immeubles collectifs : une réduction de 10% est appliquée si les logements sont desservis par des parties communes
  • Ne sont prises en compte que les surfaces des locaux clos et couverts (schéma 5 et 6). Les terrasses couvertes n’entrent pas dans la surface de plancher.

 

Déduction des surface de trémis (en rouge)
Schéma 1 – Déduire les surface de vide et trémies (en rouge)

 

Schéma 2 : déduction des surfaces dont la hauteur de plafond < 180 cm
Schéma 2 : déduction des surfaces dont la hauteur de plafond est inférieur à 180 cm
déduction surface garage
Schéma 3 : déduction des surfaces de stationnement des véhicules, motorisés ou non
combles non aménageables
Schéma 4 : déduction des surfaces de combles non aménageables
déduction des surfaces non closes
Schéma 5 : déduction des surfaces non closes
déduction des surfaces non couvertes
Schéma 6 : déduction des surfaces non couvertes

 

Plus d’informations

Source : Circulaire du 3 Février 2012 relative au respect des modalités de calcul de la surface de plancher des constructions définie par le livre I du code de l’urbanisme – http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/02/cir_34719.pdf

1 Comment

Join the discussion and tell us your opinion.

Emprise au sol, comment la calculer? | Votre-plan.com par Céline Terrennereply
avril 04 at 09:04

[…] devez avoir recours à un architecte ou non (seuil de recours à l’architecte = 150m² de surface de plancher ou d’emprise au […]

Leave a reply