Surface taxable explication

Surface taxable, comment la calculer?

Surface de plancher, emprise au sol, SHON, SHOB, surface taxable… Mais qu’est ce c’est que toutes ces surfaces ? On s’y perd !

Je vais vous aider, dans ce blog, à vous y retrouver : aujourd’hui, la surface taxable.

Quand en avons nous besoin ?

La surface taxable vous sera demandée par les services d’urbanisme au moment du permis de construire ou déclaration préalable. Il faut y apporter une attention particulière car celle-ci permettra de définir les montants des différentes taxes (taxe d’aménagement, taxe foncière, etc.) auxquelles vous pouvez être assujettis.

Comment calculer la surface taxable?

La somme des surfaces de plancher de chaque niveau clos et couvert (murs+toit) calculée à partir du nu intérieur des façades y compris la surface des combles aménageables ou non, des caves, celliers ou abris jardin, sans prendre en compte l’épaisseur des murs donnant sur l’extérieur.

Dont on déduit :

  • les vides et les trémies d’escalier ou d’ascenseur
  • les surfaces de plancher où la hauteur sous plafond est inférieure à 1.80m

Comme tous les discours ne valent pas un beau dessin :

Surface taxable : Comment la calculer
Surface taxable de la maison

La taxe d’aménagement est à payer 14 mois (en 2 fois si elle est supérieure à 1500€) après la délivrance du permis de construire. Il ne faut pas l’oublier dans le montant de la construction sinon vous risquez d’avoir une mauvaise surprise… Par exemple, pour une maison de 150m², avec une piscine de 40m², 2 places de stationnement et 10m² de panneaux solaires, située à Blagnac, près de Toulouse,  la taxe d’aménagement s’élève à environ 5300€ (payable en 2 fois, donc)!

Je fourni l’estimation à mes clients au moment du permis de construire, mais vous trouverez ici un simulateur mis en place par le ministère afin de ne pas être pris au dépourvu.

Plus d’informations :

Sur le site officiel de l’administration française : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F23263

Share your thoughts